Un pauvre c’est comme un compte en banque, ça se gère. La méritocratie au service des plus riches

Pas d'image pour cette activité
  • Conférence gesticulée.
    Un Bruxellois sur trois est pauvre. Le problème avec le pauvre, c’est qu’il coûte de l’argent à l’Etat. C’est pour ça qu’il faut l’activer. Parce que du travail il y en a, il suffit de le trouver, enfin, c’est ce qu’on dit ! Cette conférence gesticulée abordera un des concepts-clés dans l’imaginaire libéral pour encadrer la précarité et la reproduire : la méritocratie.
    La conférence gesticulée est un style de spectacle, et avant tout un outil d’éducation permanente/populaire. A l’intersection entre le théâtre et la conférence académique, l’objet gesticulé a pour propriété essentielle de mêler sous une forme narrative le vécu des conférenciers ou conférencières (le « savoir chaud ») et les éléments de théorie (le « savoir froid »). La démarche vise à donner des clés de compréhension de la société et à développer l’esprit critique.

  • conferencesgesticuleesbelgique@gmail.com



Ceci pourrait aussi vous intéresser :